12 avril 2007

je marche seul dans la ville

Je marche seul dans la ville

Je marche seul dans la ville
Je marche, et tout est tranquille
Mais j’vois pas… c’qui pourrait vraiment m’arriver
J’déambule dans la grande cité

Le temps parait immobile
Mais la nuit, je m’sens moins fragile
Il y aura des interférences obligées
A quoi bon tout recommencer

Ma mémoire est faillible
Elle m’a laissé tomber
Mais ce défi impossible
Je n’l’ai pas oublié

Tous les 5 ans… A midi, sonnant (amis dissonants)
Devant la cathédrale, j’entendrai vos fous rires
Se retrouver tous là, comme avant
On a pris rendez-vous pour les siècles à venir

Les murs n’sont plus à leur place
Il y a eu un changement de taille
J’suis perdu dans un passé décomposé
A quoi bon tout recommencer

Je marche seul dans la ville
Je marche, et tout est tranquille
Mais j’vois pas… c’qui pourrait vraiment m’arriver
J’déambule dans la grande cité

Ma mémoire est faillible
Elle m’a laissé tomber
Mais ce défi impossible
Je n’l’ai pas oublié

1 commentaire:

kentin a dit…

c etais tro cool clement